«CHANGER DE SEXE» ? LES TRANSIDENTITÉS

Ajoutée 28 mars 2018
Comment on change de sexe ? Est-ce que ça veut vraiment dire quelque chose ? Est-ce que c'est vraiment ce que vous croyez ?
Merci à Liam et l'association OUTrans outrans.org/
Le lexique outrans.org/ressources/lexique-outransien/
Rejoignez-moi sur Facebook ► facebook.com/DansTonCorpsDTC
Twitter ► twitter.com/jmnl
Générique: Waxx
► www.FR-tv.com/Waxx
Cadre, montage et effets: Romain Vitiello
Auteur, comédien, réal: Julien Ménielle

Commentaires

  • Au final : merci pour votre participation à la compréhension de ce qu'est la "transidentité". Des vidéos comme celle-ci devraient nous permettre de moins nous sentir des bêtes curieuses et la cible de questions déplacées............"mais ouais mais tu comprends on a envie de savoir...." --- Ouais, bah nous, on n'a pas tout le temps envie d'en parler : on a surtout envie de pouvoir vivre normalement. La transidentité est déjà une "condition" humaine difficile à vivre, alors laissez-nous souffler... Merci ;-)

  • Merci pour les 4 trucs à ne pas dire... c'est évident, mais la curiosité des gens est souvent plus forte que leur notion du respect :-(

  • Changer de "genre" à l'état civil ... en faisant modifier la mention... "sexe" sur ces papiers. Comme tout ceci est confus. La définition du genre n'est vraiment pas clair. En fait, il faudrait une mention sexe ET une mention genre... Ou juste une mention -genre- civilité : "Monsieur" ou "Madame" ... Il y a encore du boulot !!

  • 7:47 "... à leur corps alors que c'est PLUS une affaire d'identité et de rapport sociaux". Non, en fait. Voilà pourquoi le terme "trans-genre" ne semble pas adéquat pour qualifier les personnes souhaitant une SRS (chirurgie génitale) et une hormonothérapie, alors que le terme "trans-sexuel" semble plus approprié. Le corps est un élément essentiel à l'identité : c'est par lui que l'on exprime qui l'on est. Il est donc essentiel qu'il permette de vivre qui l'on est. La chirurgie de réassignement sexuel (SRS) n'est pas là pour nous donner le sexe dont la société s'attend à trouver entre nos jambes en fonction de notre rôle social, mais pour nous donner le sexe avec lequel notre "cerveau" est supposé fonctionner. Ainsi donc selon moi : - le genre est défini comme étant une construction psycho-sociale : il s'agit donc d'un rôle appris et que l'on tient en société. - le genre peut être binaire, fluctuant (genderfluid), "bizarre" (genderqueer)... - par définition l'identité, elle, est ce qui reste identique (la nature profonde et immuable de l'être -- l'âme, la conscience ?) - le corps est censé être cohérent avec l'identité (pas le genre) pour permettre à la personne de s'exprimer de manière authentique Le fait que le sexe et le genre soient confondus vient de la construction des rôles sociaux. La plupart des personnes, transgenres (terme mal choisi) ou non, se conforment au genre habituellement tenu par les personnes du même sexe. Les personnes non "transgenres" ont par ailleurs un corps (sexuellement parlant) cohérent avec leur identité. Elles perçoivent par exemple bien avoir un sexe "mâle" et cela est vécu sans aucune dissonance cognitive, sans inconfort... sans même aucun questionnement quant à la pertinence d'avoir ce sexe. Les personnes "transsexuelles" ont elles un sexe qui leur semble "inattendu", "incorrect", etc bref inadapté par rapport à leur identité... pas par rapport au genre. C'est pourquoi elles peuvent exprimer ce "décalage" très jeune, alors même que le genre n'est pas encore établi. La conviction d'être une fille (ou un garçon) est une conviction "corporelle". Le fait que ces enfants (et plus tard adultes) expriment le désir d'être intégrés aux groupes sociaux de l'autre sexe est dû au double fait que les groupes sociaux se construisent habituellement par sexe, et que l'enfant dit transgenre se reconnaît comme étant "intérieurement/cérébralement" du sexe opposé à celui qu'il a... malgré la vue de celui-ci (et ceci peut créer très tôt une attitude de rejet ou d'incompréhension par rapport à son propre sexe, même si cela peut s'estomper ou disparaître par la suite avec la pression faite par la société pour rentrer dans le moule et la nécessité de s'accommoder de sa propre anatomie...). Le concept du "genre" et l'usage du terme "transgenre" est donc impropre à représenter ce que vivent les personnes concernées par une "inadéquation" d'une partie de leur anatomie . Le terme "trans-genre" invite à imaginer que la personne a un genre qui ne correspond pas à... son sexe. Or, il est dit que le genre n'est pas lié au sexe : ce n'est pas logique. Il me semble qu'une personne transgenre souffre donc d'une difficulté sociale à affirmer son genre, sans pour autant ressentir nécessairement un quelconque trouble corporel. Ce qui me semble être l'opposé de ce que vit une personne transsexuelle. Le terme désuet de "transsexuel" me semble ainsi bien plus pertinent pour décrire les personnes dont le sexe ressenti n'est pas celui qu'a développé leur corps. Je pense qu'il est donc important de marquer la différence entre le fait de se sentir en souffrance de ne pas pouvoir occuper une position sociale habituellement occupée par les personnes de l'autre sexe (personne transgenre), et le fait de se sentir en souffrance de ne pas pouvoir vivre par son corps ce que le cerveau s'attend à pouvoir vivre (personne transsexuelle). Si une personne transsexuelle peut être perçue comme une personne transgenre (à cause de la confusion sexe-genre), la personne elle-même peut ne pas se considèrer comme "de l'autre genre" puisque, pour elle, c'est juste son sexe qui doit être corrigé (par exemple pour devenir "femelle") alors que son genre (ici "femme") lui semble déjà être celui que la société attribue habituellement à son sexe "psychologique" ("femelle"). Si vous voulez mieux comprendre la transsexualité au-delà de tout discours et de mots imprécis, incorrects, etc, je vous invite à voir les deux films suivants : - The Danish Girl - Girl Cependant, de même qu'il faut être né aveugle pour savoir ce qu'est de vivre sans avoir jamais rien vu, de même faut-il être né transsexuel pour savoir ce qu'est de vivre avec des caractères sexuels qui ne correspondent pas à ceux que votre "cerveau" s'attend à ressentir. Les neuro-sciences commencent à peine à donner un début d'explication à cet état : les images cérébrales des personnes transsexuelles montrent les mêmes schémas structuraux que les personnes du sexe qu'elles ressentent avoir... Par ailleurs, il n'est pas nécessaire de comprendre pour respecter. ... .. .

  • estce que on peut "changer de sexe" administrativement en étant mineur sans à avoir d'intervention parentale ? ( je pense savoir la réponse mais au cas ou..)

  • 00:28 c'est inexact dans le sens femme biologique chromosome XX. mais femme dans le sens identités sexuelle la oui, c'est correct. ne pas mélanger les deux, ça rend service à personne.

  • C'est faux il n'y a que deux genre le genre féminin et le genre masculin le reste n'est que de la perversion.

  • La vidéo fait 10:01 AAAAAAAHHHHHHH !!!!!!!!! (┛◉Д◉)┛彡┻━┻ oui j'aime être un connar 😅

  • Je trouve ça injuste de proposer aux transgenre de rembourser leur chirurgie de changement de sexe envers tout les autres qui vivent mal leur corps. Au final on fait une exception sans fondement logique

  • Premier visionage: Regarde la vidéo, n'est pas intéressé. Ne comprends pas le concept et ne cherche pas à en apprendre plus. Maintenant: Regarder la vidéo, prend des notes. Çe rend compte que s'intéresser au sujet l'aurais beaucoup aidé. Remerci DTC pour cette vidéo et est ouvert à chaque discussion.

  • En gros le genre c'est ds la tête

  • Tu peux faire une video sur l'homosexualité ? Ça serait intéressant

  • Donc, si je comprends bien, le genre c'est censé être issu du regard de la société sur différents aspects de personnalité (traits de caractère, centres d'intérêt, etc). Et c'est à ce genre qu'on doit identifier les gens. Toutefois, en y repensant, quelques expériences de pensée me sont venues en tête: D'abord, supposons même si c'est au mieux très peu probable que la société inverse officiellement ses codes, ou du moins en change assez de manière significative. Qu'est-ce que ça implique pour les trans qui ont effectué une transition? Comment ça se passe? Ensuite, quelques exemples tirés de la pop-culture: d'une part, vous avez très certainement entendu parler de la polémique autour de la nouvelle série Saint Seiya - Les chevaliers du zodiaque proposée par Netflix, y a encore pas si longtemps (au moment où j'écris en tout cas); faire du personnage de Shun une fille, ainsi que le thread twitter du producteur de la série: ce qui a rendu le personnage d'origine aussi populaire, c'est ce qu'il raconte: il montre qu'on peut être un homme tout en étant doux, subtil, attentionné voire aimant même envers ses ennemis; somme toute en arborant principalement des caractéristiques perçues comme féminines à travers le prisme social. Cela ne rentre-t-il pas en confrontation avec la définition du genre basée sur les normes sociales? D'autre part, il y a la série Steven Universe (pour être tout à fait honnête, elle ne m'attire absolument pas, du coup je ne la regarde pas. Ça ne m'empêche pas néanmoins de me renseigner sur le wiki spécialisé par exemple pour essayer de comprendre son succès et il y a au moins un point dont je suis certain): une des raisons pour laquelle la série est acclamée, c'est bien pour ses personnages, entre autres les gemmes. Ce sont des êtres minéraux, sans sexe in-universe mais qui prennent toutes des apparences féminines et qui se reconnaissent toutes au pronom "elle" ("she"/"her" en anglais), ce qui lève donc toute ambigüité: elles s'identifient toutes au genre femme sans que ça ne les empêche de présenter un large éventail de personnalités: certaines sont plus tendres, empathiques ou encore maternelles alors que d'autres sont plutôt combattantes, impulsives ou même carrément brutes de décoffrage. Ces dernières ne constituent-elles pas un contre-exemple de la définition du genre en tant que construction sociale? Dans un cadre plus concret, alors que la Norvège est arrivé en tête du classement mondial en ce qui concerne l'égalité homme - femme, avec une politique extrêmement féministe visant à casser les stéréotypes de genre, et ce depuis la fin des années 80s, 90% des ingénieurs sont des hommes et considèrent que c'est un "truc de mec", alors >90% des infirmiers sont des femmes et les quelques hommes présents ne restent que pour de courtes périodes. Quand les mesures égalitaires se mettaient mise en place, la tendance essayait timidement de s'inverser pendant 1 an ou 2 avant de retomber aussi vite qu'elle était apparue; pourtant le sexisme est absent (des étrangères dont des françaises en témoignent: www.nouvelobs.com/rue89/rue89-chemin-du-nord/20140126.RUE1640/la-norvege-sans-doute-le-meilleur-pays-pour-les-femmes.html ) et les filles ont de meilleures notes à l'école. Pire encore, hommes comme femmes se comportent de manière d'autant plus "tradi" depuis la mise en place de cette politique. De plus, les études de genre entrent en contradiction directe avec les résultats des études biologiques ou même (pédo)psychiatriques; et chose curieuse, lorsque les chercheurs du genre sont confrontés à ces résultats, ils répondent plus ou moins la même chose: "Pourquoi s'obstinent-ils si frénétiquement à démontrer une influence biologique?" ou bien "Ces travaux sont médiocres.", alors qu'eux-même n'ont pas de base scientifique à proposer si ce n'est le rejet pur et simple des données, ce qui est inacceptable en tant que scientifique. Ils affirment de but en blanc sans argument derrière ou expliquer où les protocoles expérimentaux pourraient comporter des failles. Ou encore, on peut mentionner des personnalités comme Bilal Hassani: il affirme être homosexuel mais pas transgenre, pourtant il déclare également avoir toujours préféré les vêtements de fille, il porte constamment des perruques féminines, sans parler de sa gestuelle; certains pourraient m'affirmer que ce n'est que dans le cadre de ses vidéos, sauf qu'il place en tête de ses qualités son honnêteté vis-à-vis de lui-même et de son public, qu'il ne met pas de masque pour convenir à la société. Ce que je veux dire, c'est que du point de vue du prisme social, il devrait être considéré comme féminin, pourtant il s'identifie comme un homme. Que ce soit dans la fiction ou dans le réel, vous mettez en avant des personnalités qui par leur identité cassent les codes sur lesquels repose le genre auquel on est censé vous identifier. En passant, que sont les "stéréotypes de genre" qu'il faut casser, si ce n'est des traits de caractères, des centres d'intérêt ou des comportements dont vous avez besoin pour concevoir votre construction sociale: si les traits de personnalités, les goûts ou autres ne sont plus spécifiquement masculins ou féminins, comment identifie-t-on votre genre? (Par vous, j'entends les défenseurs de cette théorie). Enfin, il me semble qu'un des principaux crédos de la communauté LGBT a toujours été: "Sois toi-même et ne tiens pas compte du regard des autres". Mais cette définition du genre n'appelle-t-elle pas complètement à baser son identité sur le regard de la société, justement? En définitive, il me semble qu'au mieux cette définition du genre soit très incomplète et que quelque chose de crucial nous échappe, ou qu'au pire elle soit carrément fausse. Merci par avance pour votre réponse.

  • Je me suis abonné à cette chaine pour de la vulgarisation scientifique pas pour regarder une émission sociologique

  • Mais qu'est ce qui cause le sentiment de non appartenance à son sexe initial ?

    • Pour chaque personne le choix du " sentiment de non appartenance " est différent ( pour certain c'est vestimentaire , d'autre car le regard de la société pèse sur eux et en changent de sexe il seront libérés , et encore d'autre car il sentent que leurs corps n'est pas le bon ( quand on te reproche et demande d'être plus feminine ou masculin , par apport a ton sexe ) et que sa ne te correspond pas

    • Honnêtement , je ne vais pas te faire un long paragraphe parceque pour répondre a une question comme la tienne sa peut se résume par " prise de conscience "

  • Merci mister très bien cette vidéo. Biz de laeti

  • Bonjour #DansTonCorps ça serai bien de faire une vidéo sur le changements de taille de sexe, ce que ça engendre, et d'apprendre à accepter sa taille.

  • Et au niveau de la reproduction, qu'est-ce qu'il se passe ? Est-ce qu'un homme qui fait sa transition vers la femme peut produire des ovules ? Et tomber enceinte ? Et pour les femmes qui transitionnent (je ne sais si ça se dit comme ça), est-ce qu'il y a une production de spermatozoïdes ?

  • Un gars même si il enlève son penis et se met des prothèses mammaires et fait des truc de fille, il sera toujours un gars pour moi

    • Mdr tu es juste une personne fermé d'ésprit qui ne mérite rien

    • C'est un concept , même si tu risques de blesser la personne

  • Elle est super ta vidéo merci et bravo je suis un mec trans franchement bravo et un grand merci ❤

  • Ça fait plaisir de revoir ta vidéo très juste un mois plus tard après mon coming out !

  • près de 400.000 vues ça dépasse largement la taille du public concerné ;)

  • Est-ce que ça veut donc dire que ce chamgement est basé sur les codes sociaux et ce à quoi nous devrions ressembler ou comment agir par rapport à notre sexe et donc en soi une cause du sexisme et des stéréotypes? Ou c'est biologique?

  • mais du coup le fait de se sentir femme ou homme, cis ou non, c'est uniquement lié aux codes sociaux ? ya pas un truc qui disait que les hommes trans secretaient plus de testo que les cis ou un truc comme ca ?

    • oui, c'est uniquement une question des conditionnement culturels et éducatifs... le sentiment d'appartenance de genre n'arrive que vers l'âge de 2 ans 1/2

    • C quoi cis?

  • Perso je suis une femme dans un esprit d'homme. J ai été entouré que d hommes toute ma vie (4 frères un père un beau père et une mère pas féminine dans le sens cliche de la chose) . j aime le sport le rugby les voitures les jeux vidéo la technologie, je pratique la musculation j aime montrer mes muscles. Je travaille dans la chaudronnerie je vais sur des chantiers ou il y a que des hommes. Je ne me maquille pas je sais pas quoi faire des cheveux ou des vêtements. Je parle fort.. Et a cote pourtant j ai des formes féminines qui ne trompent pas. Mais j'assume ainsi car c'est ce que je suis et mon conjoint est très satisfait car lui est maigre du coup il se sent protégé par ma grande force ( je soulève de la fonte et pousse 100 kilos a la presse sans compter mon taf physique) . et pour les interrogateurs je ne ressemble pas a Hulk ni même a xena la guerrière

  • Le sexe n'est pas attribué, il est déterminé. A la naissance, quelqu'un regarde ce qu'il y a entre les jambes, et il se base sur ça. Personne ne décide "bon bah ce bébé sera une fille".

    • C'est exactement ce qu'il dit dans la vidéo, le sexe est "déterminé" à la naissance, c'est le genre qu'on attribue qui pose probleme aux personnes trans.

  • y a 10x plus de dislike sur cette vidéo que d'habitude

  • et la video autisme Hein on attend elle aussi!!!!!

  • Perso je suis de sexe féminin, je ne compte pas changer.... Mais au fond je m'en tape de mon genre 😂.

  • Superbe vidéo, ça a un intérêt d'utilité publique et c'est bien expliquer bravo ! ^^

  • Super vidéo.

  • Je ne comprends pas pourquoi y'a t-il autant de personne contre la transexualité. C'est leur corps, leurs choix. D'autant plus que certains arguments relève de l'absurde. Par exemple celui démographique : ce n'est pas parce que quelques milliers de femmes change de sexe chaque année en France que notre espèce vas s'éteindre.

  • Le genre est donc à abolir puisqu'il s'agit de stéréotypes incapables de décrire la personnalité d'une personne. Les transgenres valident le sexisme genré. Ces personnes sont les alliées du patriarcat.

    • C'est clairement l'esprit Prides en tout cas le cross-dressing chez les trans. La cause, c'est d'abolir le genre pour que l'on arrête d'emmerder les gens avec, pas du multiplier les genres pour créer encore plus de stéréotypes. Quant à l'épanouissement, on peut mettre en avant les 40% de suicides dans la communauté, avec un fort taux de maladies mentales et de problèmes cardio-vasculaires dus aux "soins" médicaux. C'pas vraiment la définition d'une communauté épanouie, mais plutôt d'une communauté toxique.

    • Et puis ces exemples que tu cités sont pas vraiment pertinents: la transidentité n'a rien à voir avec le cross dressing. C'est pas un homme qui s'habille en femme ou inversement.

    • Je suis d'accord avec l'idée d'abolir le genre, sans pour autant culpabiliser les personnes qui correspondent à ces stéréotypes. Ça fait pas avancer la cause de rejeter la faute sur les filles qui aiment le rose, les garçons qui jouent au foot ou les personnes trans qui choisissent de recourir à des opérations chirurgicales. Ces personnes font ce qu'elles peuvent pour se sentir en accord avec elle-même et avec la société dans laquelle elles vivent. Et puis comme le dit Julien dans la vidéo, et c'est vrai, il n'y a qu'une minorité de personnes trans qui subissent des opérations. La plupart parviennent à se sentir épanouies sans faire correspondre leur corps aux attentes de la société.

    • Non, mais on peut rappeler que le cross-dressing de homme vers femme a exactement les mêmes origines que le blackface : les femmes n'avaient pas le droit de cité, donc des hommes se déguisaient en femmes pour les remplacer, notamment dans les rituels religieux. Et il est de notoriété publique que les premiers groupes gays et trans étaient misogynes, quiconque étudie l'histoire des premières Prides peut le constater. Il s'agit d'alliés. Un homme habillé en femme pose moins de problèmes qu'une femme habillée en homme.

    • Oui bah oui bientôt le patriarcat va être de la faute des personnes trans aussi x'D

  • Perso j'ai rencontré une personne trans et comme j'étais dans le doute j'ai directement demandé quels pronoms iel préférais et comme ça c'était réglé , ça peut parraitre trop " franc " mais au moins pas de soucis apres pas de risque de mégenrer

  • "J'ai essayé pour vous : La Transsexualité"

  • Aujourd’hui le cas des trans est très délicat on en parle très peu, ce qui est vraiment dommage mais d’un côté c’est mieux qu’on en parle pas forcément au infos ( de ce que je vois) alors que pour le problème de l’homophobie est toujours pas réglé sur toute la planète. Après on peux tous avec c’est propre opinion mais sa doit pas répercuter sur la vie des gays, laisser les tranquilles.

  • Pffff.... Et moi je suis infirmier tient

  • Autre truc à pas dire (genre vraiment pas. Ou je viens vous tuer chez vous.) "Ouais mais c'est pas naturel!" ...

    • C'est pas le sujet. Le sujet c'est que le sexe n'est pas une construction sociale mais biologique

  • Salut, j'aimerai savoir si les traitements hormonaux marchent à l'âge adulte et si oui comment car je ne comprends pas comment c'est possible. Quelqu'un peut m'éclairer ?

  • Je suis un garçon, j'ai envie de changer de sexe mais je suis mineur, est ce que vous pensez que mon avis pourrais changer en 4 ans?

    • J'avais déjà des idées comme l'hormonothérapie et l'aïdopoïèse complète pour complètement ressembler à une fille c'est sa que je dis "Changer de sexe*

    • Ca ne se dit pas changer de sexe. Qu'est que tu entends par là ?

  • Moi je suis mtf depuis 2 ans et l'operation est prévu sur le sexe, video bien fait.

  • Le législateur, les trans, les médecins, enfin tout le monde pense t-il au partenaire du trans ? Il ou elle n'a pas son mot à dire ? Il ou elle n'a pas à connaitre la vérité sur la véritable nature de son ou sa partenaire ? Hé oui ! avec ces lois qui favorisent le changement de sexe, y compris du genre sur le plan de l'état civil, tu dragues une nana, tu vis avec pendant des années, et tu te rends compte un jour que ce n'est pas une nana mais un mec ... Ce cas là n'est-il pas une arnaque de la société à l'égard des "malchanceux". Le "malchanceux" peut être un "anti pédé" primaire (c'est son droit ! la seule chose dont il n'a pas droit est d'user de violence physique ou psychologique à l'égard des "pédés"), et il se retrouve "pédé" malgré lui parce que quelques dizaines de législateurs irresponsables ont d'une certaine façon indirectement joué aux Frankenstein en autorisant un changement apparent de sexe (alors que l'on ne peut pas changer de genre sur le plan biologique). Et surtout ces législateurs Frankenstein ont trompé la victime : ce ou cette partenaire malheureux ou malheureuse qui est devenu(e) homosexuel(le) sans le savoir et contre son gré ... Cette civilisation marche sur la tête ... Cette civilisation est à bout de souffle ... Elle sera remplacée par une autre très bientôt ... Très bientôt à l'échelle de l'histoire ... Celle qui prendra le relais ne sera pas mieux ... Elle sera même bien bien pire ... C'est vous les décadents qui en serez les responsables mais malheureusement vous serez crevés depuis longtemps et ne pourrez pas assumer vos conneries monstrueuses ...

    • Donc, entre un risque de tromper un partenaire naïf (dans un couple avec un manque de communication evident) et un risque d'aggression/ discriminations quotidiennes, tu pense que le premier prévaut. Pas vraiment éthique. Je ne dis pas que la 1e situation est normale. Juste quelle est rare et pas des plus graves.

    • @Liam Neftin C'est un risque qu'il faut mettre en rapport avec le risque de tromperie du transgenre à l'égard de son ou ses partenaires.

    • Effectivement, c'est pas ce que je veux dire. Sans vouloir être parano, quelqu'un qui glisse un oeil dans un tram bondé et remarque une mention "transgenre" pendant un banal contrôle, cest facile.

    • @Liam Neftin Le ou la transgenre ne se fera pas tabasser par la dame de la poste, le contrôleur de tram ou autre.

    • Je ne sais pas si tu es un homme ou femme, mais je suppose que tu es un homme. Je penses que tu trouverai ça totalement déplacé que sur tes papiers soit écrit "possède un penis". En tous cas moi je le trouve. Et même si tu assume que effectivement tu es un mâle avec un penis, est ce que c'est pas malsain de devoir en parler avec n'importe qui ? De plus, obliger un trnasgenre à montrer sa transidentite devant n'importe qui c'est l'exposer à plus de discrimination (notamment à lembauche), ou encore à se faire tabasser en pleine rue. Pas tellement une solution intéressante, ne crois tu pas ?

  • Avent qu'on me traite de transphobe ou d'intlolerant je tiens à dire que c'est mon avis et que je n'ai aucune haine envers les trans. Alors les trans à mon sens sont une minorité qui doit en rester une, vous avez le droit d'exister et d'adopter un caractère où un style de sexe opposé (si vous ne vous forcez pas à le faire) Cela dit je suis contre les opérations pour changer de sexe pour moi c'est de la chirurgie esthétique pure et simple et c'est aussi renier comment on est fait (Bon maintenant je vais parler des lgbt extrêmistes) pour moi le reste de la société n'a pas à se soumettre à ceux qui veulent imposer leur vision du monde comme les «non binaires» (attention mème si je suis contre cette idéologie je ne parle pas de tout le non binaires mais plutôt de personnes comme Arnaud gautier fawas) qui veulent nous imposer leurs vocabulaires et verbes sortient tout droit de facs américaines qu'il serait bon de confronter à la réalité avent de les recracher n'importe comment. Et aussi de personnes avec des combats sans intérêt et superficiel, sérieusement à Londres ils voulaient que dans le métro on ne dise plus «mesdames et messieurs» mais «bonjour tout le monde» bordel la prochaine étape c'est quoi ? «bonjour cher orgasmes vivants»? Aussi au Canada ils ont interdit des mots comme «femme enceinte» car soi-disant c'était pas intrusif pour les trans. Il y a aussi ceux qui s'offusquent dés qu'on les appelle pas comme ils veulent, pour moi la transidentitée est avent tout un ressenti et n'a aucune importance dans la vie de tout les jours, dans le cadre professionnel et encore moins en politique. Mais je crois que les pires sont ceux qui mèlent leurs enfants dans leurs délires, une fois j'ai lu que je ne sais plus dans quel pays un gamin de 4 ans allais entamer sa transition sexuel c'est vraiment de la maltraitance. Bref j'ai conscience que mon comm ne vas pas plaire à tout le monde mais je men fou laisse donc un dislike ou un comm de rageux si sa te détend. Pour les autres si vous voulez je vous invite à débattre avec moi de manière constructive.

    • Pour le coup c'est plutôt de la chirurgie réparative. Il y a pas mal de trans qui ne supportent pas du tout leur sexe biologique (et parfois au point de se l'auto-mutiler). Justement, les trans renient comment ils sont faits car leur apparence d'origine les met dans un état dépressif. Puis même pour la chirurgie esthétique, on montre souvent du doigt les cas les plus extrêmes (tel que littéralement la société coréenne qui abuse un max). Mais dans la plupart des cas c'est pour modifier un truc vraiment bien dégeu, qui fait tache et qui fait bien complexer. Pour moi, il faudrait surtout faire de la prévention sur les dangers et la non nécessité de certaines op + un passage obligatoire chez un psy qui détermine si l'op est nécessaire. Après ya toujours des cas extrêmes, c'est comme avec le féminisme. Ya des parents qui forcent leurs gosses à transitionner pour paraître "progressistes" et des gens qui imposent leur voc en mode grammar nazi. Le genre de truc qui fait de la bonne pub quoi...

    • Je tien aussi à féliciter l'auteur de la vidéo qui est parvenu à rester objectif et impartial sans mettre sur la table son avis et ses idées, c'est très professionnel de sa part et ça permet de mieux se documenter.

  • Rien que la miniature avec Ranma J'A-DORE

  • Je rappelle quand même "qu' être normal" signifie correspondre à une norme c'est à dire un standard sociétal arbitraire ou objectif mis en place pour assurer une cohésion sociale suffisante à l'existence d'une société... Donc avec moins de 0.05% de la population française la "trans-identité" n'est pas normale.

    • @marion pradet t'es sacrément hors sujet toi. Ce qu'il a dit est juste, il n'a fait que donner une définition précise et objective

    • @marion pradet Quel est le rapport?

    • @Americafy pourquoi des gens qui veulent juste vivre une vie en étant heureux ne peuvent pas en jouir ?

    • @marion pradet Mon dieu! Cet homme énonce des faits! Ca m'dégoûte...

    • Si tu fait partie de la normalité alors je n'ai pas envie d'y être

  • nique leur mére

    • Bepo L'ours Violeur nique la tienne d’abord fdp

  • Alors perso je suis pour que les trans puissent faire leur transition s’ils le souhaitent plus facilement. Après en tant que maman si ma fille m’annonçait qu’elle était garçon, même si je serais derrière elle pour la soutenir ça me fairait beaucoup de peine, je ne saurais pas trop expliquer pourquoi.

  • J'adore mélange de métal et medecine 🤘

  • j'aime

  • Un pénis = homme Un vagin = femme Un trans = consultation d un psychologue Bonne continuation

    • un trans= consultation d'un psychatre= attestation = transition ;)

    • Bob Bob = un con Voilà, bonne continuation 😊

    • Bob Bob Et bah non

  • alors je suis pro lgbt mais pour le certificat du psy je suis pas contre car ça reste une intervention chirurgicale qui coûte de l’argent, un accord avec soi-même... Enfin bref

    • Après, dans le public c'est la merde (gros risques et résultat de merde), donc en vrai la plupart des trans font leur transition dans le privé.

  • Très bonnes expliquations/présentation ! Merci ! C'est fascinant, les humains... Y'a aussi des animaux qui ont pas besoin de toubibs pour changer de sexe :) A+

  • Bonjour. Si vous comprenez bien l'anglais je vous invite à aller voir cette vidéo: fr-tv.com/tv/vid%C3%A9o-gkONHNXGfaM.html Je serais curieux d'avoir vos réactions/commentaires sur ce qui est dit. Évidemment, j'accepte toutes les opinions et je les respecterai si vous respectez la mienne et mon droit de mettre cette vidéo ici. Merci.

  • Pour le dernier « truc a pas dire » (il ou elle) je trouve ca idiot... rien de pire que d’eviter a tout prix de dire « il » ou « elle » jusqu’à ce que la personne dise quelque chose qui nous permette de choisir, c’est idiot et juste malaisant ! Non désolé le mieux c’est clairement de demander direct plutot que de prendre des pincettes en marchant sur des oeufs pendant 30 ans.

    • en vrai tu demande il ou elle ça passe

  • 8:41 oui enfin c’est quand meme lié dans l’ecrasante majorité des cas ! Des trans homme => femme qui preferent les femmes ou femme => homme qui preferent les hommes j’en ai encore jamais vu ça doit etre sacrément rare.

  • Normal qu'ils doivent passer chez le psy avant, faut-être un peu malade pour faire ça.

    • C'est toi qui devrait passer chez le psy. Pourquoi vouloir à tous prix gâcher la vie des autres ?

  • Et toi t'as fait quoi au juste, t'en es où dans ton parcours pour devenir un homme ?

  • Mais c'est quoi un pronom neutre en fait? Il y en a dans le français?

    • iel au singulier et donc iels au pluriel est un pronom neutre

    • Probably Human En français c’est iel(s) (prononcé yèl)

  • Les transgender manifester vous mdr perso jvous aime pas

  • Une personne transgenre est par exemple un homme qui se sent femme ou vice versa donc je pense que leur place est dans un asile... Et je pense que l'état qui rembourse intégralement l'opération (qui n'est autre qu'un caprice d'une personne folle) devrait se concentrer sur des problèmes bien plus importants...

    • 1-La majorité des trans font leur op dans le privé car le public aime bien engager des chirurgiens qui ont parkinson. Donc pas remboursé. 2-l'asile ça coute cher 3-mettre quelqu'un d'utile à la société dans un asile juste parce qu'il se sent mal dans son corps, c'est con

    • C'est ta place qui est dans un hôpital psychiatrique

    • Le Dude Tout Puissant Une personne transgenre est une personne se sentant homme dans un corps de femme et vice-versa, imbécile

  • Je me permet juste de poster ça, pour les prochains qui passerons / passeraient par là, J'ai conscience que je vais me faire juger et mépriser, mais ça doit être dit, et si c'est moi qui en fait les frais et bah tant pis, je vous emmerde (bim vulgarité facile) Sérieusement je comprend pas les gens en mode : '' ouais Nan mais les homo c'est normal, c'est naturel, y a même une explication scientifique à ça, les trans par contre c'est des dégénérés ils ont une maladie mentale au même titre que la schizophrénie '' Alors.. Les heu, non H 1) Premièrement, excuse moi Ethan du 55 (nom fictif générique) mais, on est une espèce vivante qui espère prospéré, et par conséquent se reproduire, Donc sur le papier elle est où ta putain de '' logique normal'' un monsieur qui veut mettre son zizi dans un autre monsieur c' est naturel (ou l'inverse hein, bref) H2) l'homosexualité n'a aucune AUCUNE explication scientifique, on ne l'a comprend toujours pas à ce jour et aucune recherche sérieuse non sponsorisé n'est mener sur ce sujet Maintenant sur la '' transexualité '' C'est hyper normal d'être née avec des jambes qui ne marchent pas, un membre en plus, avoir plus de pilosité lorsque l'on est une fille.. Alors, d'où, mais dis moi d'où il serait anormal d'être née avec un sexe qui ne nous correspond pas ? C'est fucking lambda pour le coup Jérôme. Pour que tu économises de l'énergie de tes doigts je rajoute qu'il existe de nombreuses analyses de la ''. Transexualité '' qu'elle a TOUJOURS existé et que l'attribution d'un genre et de ses stéréotype est une invention moderne. Tu crois vraiment qu'on s'amuserai depuis des années à charcuter des gens de façon irréversible s'ils étaient fou ? Et en plus de prendre en charge au moins pour parti leurs opérations ?

  • Ah une vidéo sur les maladies mentale nice !

  • Mrc tu ma apporter beaucoup de réponse et aider à faire mon choix mrc

  • J'ai une question qui me démange depuis des mois : si, par exemple, un homme transgenre (donc de sexe biologique féminin) aime les hommes, est-ce que son orientation sexuelle est défini par le sexe biologique ou le genre ; autrement dit est-ce qu'il est considéré homosexuel ou hétérosexuel ? Comme j'ai pas de réponse je me dis qu'au pire on s'en fout et que c'est débile de mettre des étiquettes à tout le monde mais quand même, ça m'intrigue !

    • panda game Merci !

    • Une orientation sexuelle et/ou romantique est défini par le genre. Donc une personne née avec un sexe de femme mais se sentant homme et qui est attiré juste par les femmes est hétéro et vice versa.

  • Ce nettoyage quasi-génocidaire dans les commentaires, c'est affligeant. Tout ceux qui sont contre la vidéo ont été censuré! Bande de faciste de la pensée!

  • En gros t'es en train de me dire que si je suis noir et je me suis toujours senti Toltek, je peux faire une transistion? Pff c'est n'importe quoi wesh, comment tu me faire quoi qu'une personne avec une bite, des couilles et parfaitement capable d'enceinter une femelle, peut être une fille.

    • En une phrase tu arrives à confondre origine culturelle, couleur de peau et genre, bien joué. Y'a peu de chances que tu te sentes toltèque vu que tu ne connais absolument rien de leur culture et qu'ils ont disparu depuis bien longtemps. Quand bien même ils existeraient encore, tu pourrais te sentir toltèque en faisant une transition. C'est à dire en habitant avec eux, en suivant leurs rites, en apprenant leur langue, bref en adoptant leur mode de vie, et ça n'aurait aucune contradiction ni aucun lien avec le fait que tu soies noir. Et par conséquent, ta réflexion est complètement à côté de la plaque puisque la vidéo parle du genre (homme, femme, autre), du sexe biologique (mâle, femelle, hermaphrodite) et du rapport entre les deux (cisgenre, transgenre), qui sont elles aussi trois notions distinctes.

  • Donc du coup, notre sexe c'est ce que l'on choisi ou ce que l'on choisi? Parceque selon moi le sexe c'est comme la pauvreté à la naissance, c'est la vie et c'est tout.

  • excellente video merci pour ses info! 😊 connaissance = savoir .... tu m'as ouvert les neuronnes 😊😊😊 cette video devrait etre reconnue d'utilité publique!

  • Pas un "j'ai essayé pour vous" ? 😂

  • Merci pour votre bienveillance sur ce sujet qui suscite une haine incroyable!

  • Pour ce qui est du pronom / des appellations à utiliser, on m'a dit un jour qu'il valait mieux privilégier le pronom au genre "d'arrivée", non au sexe de départ... Je sais pas si c'est valable pour tout le monde mais ça me paraît plutôt logique...

  • Merci! Merci! Merci!

  • vachement bien fait chapeau

  • Ce genre de conneries n’existait pas avant et personne revendiquait ce genre d’inepties. Demain on inventera (je passe dé humains à végétaux) tu verra qui aura des gens pour revendiquer qu’ils sont des arbres c’est n’importe quoi

    • Et ba c'est ça retourne au moyen Âge ça sauvera l'humanité

  • Monde de dégénérés

    • Ce n'est pas bien de parler comme ça de ses semblables

  • La dysphorie est un trouble de l'identité qui se traite en psychothérapie..Cette idéologie déviante ne peux absolument pas être reconnue par la société

    • @Jean Pierre T 1-non, ça c'est les transphobes :) 2-le seul traitement existant actuellement est la mort, donc non, non plus

    • +Françoize H 1-c'est une idéologie perverse et déviante néfaste a la société et à l'ordre naturel 2-la société ne peux faire autrement que de traiter ce trouble de l'identité

    • 1- c'est pas une idéologie 2-le traitement psychothérapique marche pas, jamais en fait

    • La connerie est aussi un trouble. Je te conseille de prendre un rendez vous avec un psychiatre

  • Je te vois parler de la SoFECT ahahahaha urgh Super video en tout cas, tres bienveillante. Ca fait du bien , franchement.

    • @Tomas the Rebellious Boy Mon père a un pote psychologue qui lui à recommandé un certain CORDIER... Directeur de la SoFECT... merci internet, merci Fransgenre!

    • @Françoize H Mais tres tres clairement eugh. J'ai ete force de les voir une fois plus jamais

    • SoFECT, comment faire rire une personne trans en un mot

  • Tous les commentaires disent qu'il y a beaucoup de commentaires insultant envers les trans. Perso je n'en ai pas vu !

  • Vidéo très bien expliqué, bravo.

  • Pourquoi tu ne parles pas du taux de suicide absolument colossal chez les personnes opérées ?

    • 1% , c'est colossal? Surtout que pour la pluspart, il s'agit d'op ratées.